Dan Alcabes

Après avoir débuté dans un magasin traditionnel,

Dan Alcabes fonde, en France en 2011, la société « Dingue de Lunettes ».

Il aborde alors son métier d’opticien d’une manière tout à fait unique en proposant des lunettes anciennes sélectionnées parmi toutes les époques et entièrement restaurées.

Ce principe de recyclage lui permet de recentrer l’interêt de tout un chacun sur l’objet lunettes en concentrant son attention sur ses aspects intemporels (esthétiques et qualitatifs…)

De plus, les lunettes qui prennent place sur un visage sont une des composantes essentielles de l’identité visuelle de celui qui les porte. C’est en cet endroit que d’opticien et visagiste Dan Alcabes se transforme en portraitiste de la vie ordinaire, en dessinant les gens à sa manière à l’aide de deux cerclages encadrant leur regard : leurs lunettes !

Des Lunettes à la photo, il n’y avait qu’un pas et c’est avec Nicolas Moscara qu’il le fit.

Un jour, qui paraissait comme un autre, Nicolas l’invita chez lui à dîner, l’occasion pour lui de montrer à son ami Opticien d’anciennes planches contacts de photos qu’il avait prises à l’époque de ses 25 ans. Nicolas pensait en faire des agrandissements dans l’idée de les mettre dans sa maison de campagne…

Dan vit tout de suite le trésor qui n’attendait qu‘a être partagé avec le plus grand nombre. De Gainsbourg à Johnny Hallyday en passant par Isabelle Huppert, Coluche et bien d’autres, tous les artistes qui ont fait des année 80 une période à jamais marquée dans nos mémoires, était sous ses yeux.

De plus l’analogie avec ses lunettes était évidente, il lui fallait redonner vie à ces photos « Vintages »  d’une beauté et d’une authenticité hors du commun.

L’idée ne tarda pas à se réaliser sous la forme d’un préambule d’exposition qu’il fit dans sont propre magasin parisien. Seuls 13 clichés furent présentés et déjà l’engouement pour l’événement fut unanime tant par l’impact émotionnel que par le nombre de ventes.

 

Vivant le plus clair de sont temps à Barcelone, l’envie lui fut irrésistible de rapporter l’exposition avec lui et de lui donner une nouvelle ampleur.

Aujourd’hui « intime » est accueillie au Doble 36, un des lieux les plus exceptionnels de Barcelone.

L’exposition, sous la forme d’une soirée cocktail-dinatoire, au rythme des Vinyls des années 80, plongera le spectateur dans une forme de béatitude où se mêleront la beauté esthétique, la force des personnalités et certainement un petit rien de nostalgie où chacun pourra à la manière des madeleines de Proust retrouver en lui-même la joie des souvenirs heureux.

Related Images